Re: Retours sur le scénario du LdB La Terre Promise

#51
Voici la suite des (més)aventures d'Arakyn, Torlain et Elhanna dans la Passe des Titans. J'essai d'être le plus clair et le moins long possible mais je me rend compte que ce descriptif de mon long scénario devient comme une sorte de compte-rendu. :)
J'espère que vous ne m'en voudrez pas, pour ceux qui liront, de la longueur de mes posts.

C'est le froid et la neige qui accueillent dans la passe des Titans la caravane. Cette traversée est prévue pour être difficile et contraignante pour les personnages mais aussi pour tous ceux qui les accompagnent. j'en profite pour leur présenter des pnjs du scénario: Argasto (j'en ai fait un noble altruiste, cousin lointain de la maison Kohinoor et qui utilise son or pour aider les réfugiés), Bartolom (chargé par l'Ordo Magica de mettre en sûreté la pierre solaire en Terre-Promise), Keler et Telk, mais bien sûr aussi Ludo et Bélun, que j'ai introduit dans la fuite de la caravane où ils sont intervenus pour sauver les personnages dans de mauvaises situations, Ludo, par exemple, a même remarqué Elhanna qui lui a tapé dans l’œil au premier regard et donc, au cours du voyage le barbare va tenter de lui faire la cour mais de façon maladroite. J'ai ainsi semé quelques pistes pour qu'ils deviennent plus ou moins proches de certains personnages ( j'ai pris en compte la première proposition d'Hiver dans son post plus haut! ;) ). Enfin j'ai ajouté quelques-autres pnjs de mon crû, dont des survivants du village de Puyzal, pour donner vie à la caravane d'Argasto, et dont certains de leurs petits secrets servent d'intrigues secondaires à mes personnages-joueurs.

Puis j'ai fait intervenir Mal-Rogan. Je me suis amusé à l'interpréter en m'inspirant de Negan, le méchant charismatique de "The Walking Dead", armé d'une masse cloutée ( baptisée "Saigneuse" pour les raison évidentes) et tout aussi grande-gueule et amoral que possible (ce qui impressionna mes joueurs et fit l'effet escompté :D )

Celui-ci avait retrouvé la piste de Torlain et se dirigeait vers Vyones, ses éclaireurs tombèrent par hasard sur Bartolom et Keler qui se battaient au sujet de la pierre solaire de l'initié à l'écart de la caravane lors d'un arrêt, ils furent capturés discrètement et emmenés au camp temporaire de Mal-Rogan (un vieux moulin fortifié en ruine). Celui-ci était en train d'achever de torturer Keler pour les faire parler au sujet des forces en présence de la caravane, alors que Torlain s'approchait discrètement du repaire des bandits, ce dernier fut le seul a remarquer la disparition du jeune initié et suivit, toujours seul, sa piste dans la forêt enneigée. Mais il fut vite surpris par les éclaireurs de Mal-Rogan et fut capturé, au grand bonheur de Mal-Rogan. Puis, un combat s'engagea, après que Bartolom ai fait diversion en utilisant le pouvoir de la pierre sur les bandits, et de nouveau, Torlain, en compagnie de l'initié blessé, réussit à fuir des griffes de Mal-Rogan, plongé dans une colère noire. Les bandits sanguinaires se lancèrent à leurs trousses.

Bien sûr Torlain rejoignit la caravane avec dans son sillage les bandits enragés (j'en ai fait en apparence, plutôt des mercenaires coriaces que de simples bandits, surtout pour jouer sur l'intimidation qu'ils provoquent qu'un réel changement de leurs attributs). Le décor était donc posé pour un scène de bataille homérique opposant la caravane affaiblie et les mercenaires assoiffés de sang. Le combat fut rude et impitoyable, les personnages-joueurs faillirent même y passer en affrontant Mal-Rogan et ses sbires qui les harcelaient. Beaucoup des gardes de la caravane tombèrent au cours du combat, ce qui affaiblira encore plus leurs défenses pour la suite. Mais Elhanna réussit à défaire finalement Mal-Rogan en le décapitant (oui c'est une virtuose à l'épée) qui s'écroula et mit un terme aux combats. La tension retombée, chacun pensa ses blessures comme ils purent, enterrèrent les morts (Mal-Rogan fut jeté dans une fosse commune avec les bandits morts! :) ) et ils reprirent la route inlassablement.

Je vous épargne tous les aspects rp entre les joueurs, notamment ceux sur ce Mal-Rogan qui connaissait Torlain, les autres voulaient en savoir plus, alors le joueur de Torlain leur raconta ce qu'il lui était arrivé tout en omettant de leur parler de la main au stade de cet épisode. :)

Le voyage continue...

Quelques jours plus tard, Torlain en compagnie de Belun, partent chasser dans la passe enneigée car les provisions pour les réfugiés commencent à se faire rares. Les deux compères ont l'habitude de partir en éclaireur ou à la chasse ensemble et nouent quelques liens ( toujours les préceptes d'Hiver). Ils pistent depuis une bonne heure un énorme élan, que Torlain à blessé avec son arc et le retrouvent au milieu d'une clairière, ils décident de se séparer car Torlain trouve que quelque chose cloche. Puis, Torlain s'approcha précautionneusement du cadavre de l'animal qui semblait avoir été traîné là et sauvagement éviscéré, tandis que Belun contournait la clairière à l'abri des pins enneigés. Un grognement alerta aussitôt Torlain, il vit alors une silhouette massive qui se tenait à une dizaine de mètres devant lui, c'était Mal-Rogan dans un piteux état mais apparemment vivant, un sourire mauvais sur ses lèvres qui déformaient en une grimace hideuse son visage blême. Avant que Torlain ne puisse réagir le mort-vivant increvable frappa violemment de sa masse le sol qui se fracassa dans un bruyant craquement. De la glace ! La clairière était en fait un lac gelé et Torlain se trouvait dessus à la merci de Mal-Rogan qui le regardait perdre pied dans les eaux terriblement froides. De la rive vint le salut et belun lança une corde à Torlain pour le sortir de ce mauvais pas. Après quelques sueurs froides pour échapper à la noyade, Torlain rejoignit la rive au moment où Mal-Rogan arriva, la bave écumant à ses lèvres bleuis, Bélun s'interposa et repoussa l'attaque de Mal-Rogan sans mal et intima à Torlain de fuir... Avant de s'écrouler sans raisons apparentes en se tenant le crâne, il hurlait de douleur et se mit à trembler violemment, ce qui étonna même Mal-Rogan qui s'arrêta un instant pour comprendre ce qu'il se passait, Torlain profita de la diversion pour s'enfuir dans la forêt en laissant son compagnon à la merci du mort-vivant. Mais prit de remords, il fit finalement demi-tour et retrouva Belun inconscient dans la neige, seul, pas de traces de Mal-Rogan, il ramena Belun à la caravane en s'assurant de ne pas être suivi.

A suivre...

Re: Retours sur le scénario du LdB La Terre Promise

#52
Une fois de retour à la caravane, Torlain avec sous le bras un Belun inconscient raconta ce qu'il leur était arrivé. Torlain fut sommé par les autres (surtout par son oncle Arakyn qui l'avait toujours intimidé) de lui raconter toute la vérité et de ne plus rien leur cacher, il leur raconta alors l'histoire de la main maudite de Mal-rogan, qu'il ne pouvait ni s'en défaire ni la détruire, tout en sentant au fond de ses tripes que si Mal-rogan la récupérait il pourrait être d'autant plus dangereux. Arakyn demanda alors à voir la main momifié mais n'arriva pas à en percer les secrets, ils se tournèrent donc vers l'initié de l'Ordo Magica, Bartolom qui en déduisit, malgré son peu de connaissance sur le sujet, qu'ils s'agissait sans doute d'un artefact magique et qu'un tel objet une fois lié pouvait livrer ses secret et donc peut être permettre de vaincre définitivement Mal-Rogan. Mais il souligne aussi que faire un tel choix peut avoir des conséquences terribles pour celui qui voudrait se lancer dans une telle expérience, il proposa donc à Torlain de la présenter à son Ordre une fois en Terre Promise, mais Arakyn ne voit pas ça d'un bon œil, préférant soumettre l'artefact maudit à son ordre (et en parler peut-être à cette Manteau Noire Lestra qui se trouvait dans la caravane). Torlain mis un terme à la rivalité des deux ordres et refusa catégoriquement, ne voulant être responsable d'aucune autre victime de Mal-Rogan...

La discussion en resta là et personne ne retira des mains de Torlain l'artefact maudit, celui-ci avouera plus tard qu'il envisage de partir loin de la caravane afin d'éviter d'autres dangers, bien sûr personne n’accepta...

Ils se remirent en route le plus rapidement possible pour mettre de la distance entre eux et l’implacable mort-vivant , mais celui-ci ne se manifesta pas par la suite. Ce n'est pas pour autant que le voyage n'en devint pas plus difficile, le froid se faisant plus mordant à l'approche des pics escarpés, des crevasses insondables et des blizzards qui fouettent au sang le visage... Bref c'est le calvaire pour les réfugiés et certains n'ont plus la force de suivre.

Ils firent une halte dans une clairière à l'abri de la neige et du vent, ils montèrent le camp et formèrent le corral protecteur des caravanes. Tandis qu'Arakyn bénissait certains chariots afin de les protéger (surtout celui d'Elhanna et de son bébé auxquels il tenait plus que tout), d'autres, dont Elhanna justement, partirent en petits groupes armés chercher du bois pour le feu et peut être quelques petits gibiers pour le dîner.

J'ai mis à ce moment là en place la modification indiquée par Hiver dans son post au sujet des elfes, afin de les rendre plus dangereux et mieux préparés à une embuscade. J'ai changé aussi l'idée de l'elfe impétueux et tête-brûlé par un humain enlevé, qui fait preuve d'un peu trop de zèle auprès de ses maîtres elfes en passant à l'attaque. J'ai de plus ajouté une autre petite idée de ma composition, improvisée sur le moment et que je trouvais cool, j'ai dit que cet humain était en fait la jumelle d'Elhanna (ce qui relançait une intrigue familial plutôt intéressante à mes yeux), alors c'est peut être une grosse ficelle mais qui a fait son effet lors de sa rencontre avec le joueur d'Elhanna...

Donc, Elhanna en compagnie de Ludo (toujours en train de lui faire les yeux doux mais montrant des signes d'une sorte de fièvre) sont en train de chercher du bois lorsqu'ils entendent au loin comme l'écho d'un combat (l'attaque de l'éclaireuse Kérilas sous sa forme animale) quand ils sont attaqués par une mystérieuse silhouette qui blesse d'une flèche le barbare qui s'écroule dans la neige, s'ensuit un combat entre Elhanna et le mystérieux combattant, puis révélation lorsqu'elle découvre le visage de son opposant. Profitant de la stupeur, l'humaine enlevée s'enfuit avant de laisser le temps à Ludo de se lever pour prêter main forte à une Elhanna encore interloquée.

De retour à la caravane, qui est en émoi car il semblerait que les patrouilles aient étés attaquées par des elfes ! Des elfes ici ? En tous cas Arakyn transporte une frêle forme dans ses bras couverts de sang, le cadavre d'une elfe qu'il a tué d'un puissant coup de marteau alors qu'elle avait l'apparence d'un loup monstrueux... Elhanna fit part de ce qu’elle avait vue à Arakyn et Torlain, de son trouble mais qu'elle n'avait pas rêvée, ils décidèrent de se lancer sur les traces des elfes grâce aux talents de pisteur de Torlain (ce que je ne leur empêcha pas de faire : joue pour voir ce qu'il va se passer... ;) )

Le petit groupe se lancent donc en pleine nuit, en pleine forêt à la poursuite d'Elfes ! :D Ils finissent par tomber sur eux, enfin ce sont eux qui finissent par leur tomber dessus et en moins de temps qu'il n'en faut, les désarment et les conduisent à leur campement... Arakyn tente de parlementer avec le chef des elfes, Godrai l'elfe de fin d'été, mais Ils exigent qu'on leur remette les barbares Belun et Ludo pour qu'ils soient jugés car leur âme est corrompue et sont un danger, depuis qu'ils ont profanés des ruines interdites dans la forêt de Davokar, qui se trouve à l’extrême nord d'ici, l'elfe va jusqu'à menacer de tuer tous ceux qui s'y opposeront sans distinction. La sœur d'Elhanna est présente mais ne dit aucun mot en présence des deux autres elfes, ils se demandent si il y en a d'autres d’ailleurs. Les elfes les laissent partir pour qu'ils transmettent le message, tandis que les deux sœurs se quittent s'échangent des regards pleins de questions.

De retour au campement, les personnages veulent des explications et vont voir les deux barbares - qui semblent nerveux depuis que des elfes ont étés aperçus dans le coin. Le ton monte très vite, mais les barbares finissent par raconter leur histoire qui explique pourquoi ils fuient et ne veulent pas être livrés aux elfes, des membres de la caravane se mêlent de la conversation (Lestra refuse qu'ils soient remis aux Elfes, mais qu'ils soient conduits à Col-de-Prios afin d'être pris en charge par ses frères et sœurs )et la panique s'installe, alors qu'Argasto tente de calmer la situation.

Puis c'est à ce moment là que Belun s'est transformé, une créature horrible à déchiré son corps en deux dans une gerbe de sang, sortant littéralement de son corps , se taillant à coups de griffes un chemin vers l'extérieur. Là c'est vraiment la grosse panique ! Tous le monde se met à courir dans tous les sens en hurlant, sortants leurs armes et criant des ordres confus. La créature en profite pour disparaître dans la nuit...

A suivre (pour le final) ;)

Re: Retours sur le scénario du LdB La Terre Promise

#53
Suite et fin de Terre Promise (revu et corrigé à ma sauce !). Désolé pour cette longue attente.

Des cris déchirent la nuit au cœur de la caravane, la créature commence son carnage, surgissant des ombres là où on ne l'attends pas. La traque s'organise et le groupe de personnages finissent par acculer l'abomination - je l'ai décrite comme une créature écorchée aux yeux morts, avec une sorte de "gelée" gluante recouvrant son corps à la façon d'un placenta corrosif et des longues pattes arachnoïdes, une horreur dégoûtante entre The Thing et Alien. Le combat s'engage, Arakyn muni de son bouclier sanctifié et son Marteau à Sorcière fait face difficilement, Elhanna virevolte, taillant sans relâche la chair corrompue avec son épée bâtarde, tandis que Torlain, du haut d'un chariot, décoche flèches sur flèches sur la monstruosité qui dévaste et tue tout autour d'elle. Le combat est âpre et difficile, la créature est plutôt agressive avec ses griffes meurtrières, mais les personnages la taille en pièces petit à petit même s'ils subissent d'importants dégâts dans la bataille, Elhanna est grièvement blessé avant que l'abomination soit définitivement abattue.

Après ces événements horribles, tous dans la caravane sont d'avis de livrer le pauvre Ludo aux elfes, au grand dam de Lestra qui pourtant n'en rajoute pas devant la décision des personnages et d'Argasto. C'est donc un Ludo implorant et tremblant que les personnages livrent aux elfes impassibles, tandis que Saran-Ri, sous sa forme de Béamon déchire en deux le pauvre Ludo dans une gerbe de sang devant les émissaires de la caravane médusés. Godrai l'Elfe de fin d'été leur fait savoir qu'ils n'ont plus rien à craindre et qu'ils peuvent poursuivre leur chemin sans êtres inquiétés.

La caravane s'est remise en route, laissant derrière elle les elfes et le Titans, il leur fallut quatre jours laborieux dans le froid, depuis leur confrontation avec l'abomination, pour rejoindre finalement Col-de-Prios. Le reste du voyage est néanmoins moins mouvementé et permet aux personnages de panser leurs blessures, de méditer sur tout ce qui leur est arrivé et surtout réfléchir à leur avenir en Ambria. Interceptés par des Patrouilleurs de la Reine, ils sont escortés jusqu'au village fortifié où on les cantonne dans le campement des réfugiés, et ce malgré leurs protestations, Arakyn le théurge qui certifie au capitaine des gardes qu'ils sont d'ascendance noble, du moins pour lui, Elhanna, Torlain et quelques autres membres de la famille survivants qui les accompagnent (le reste des survivants devront rester au camp, avec certaines complications morales qui vont s'imposer) mais ne possédant aucune preuve de cela, c'est à dire un laisser-passer royal, l'officier n'entend rien, acceptant seulement à la rigueur de laisser passer Arakhyn le théurge qui peut se rendre au temple de Prios sous bonne escorte, après les vérifications d'usage. Ils vont êtres interrogés, puis des soins leur seront apportés et surtout, ils seront sondés afin de détecter qu'ils ne soient pas souillés par la corruption, ils vont devoir prendre leur mal en patience et s'installer dans le misérable campement de réfugiés à plus ou moins long terme...

Voilà, la partie "Terre Promise" se termine sur ce dernier chapitre à Col-de-Prios. Je leur est présenté pas mal de protagonistes du lieu (afin de les faire revenir éventuellement plus tard dans le cadre du scénario "Hurlement des Dieux Maudits") il y a eut pas mal de roleplay autour des négociations et compromis pour passer le col et rejoindre l'Ambria, que je ne vais pas développer ici car c'est propre à mon groupe de joueurs ( et trop long !) mais ça leur a permis de former quelques alliances pour la suite. Ils ont aussi obtenus des infos sur leur intrigues persos et ont découvert la présence d'assassins dans le campement, sans doute envoyés par l'un de leurs ennemis personnels et rendre leur premiers pas en Ambria difficiles. Enfin, ils se sont aussi débarrassés de la Main de Mal-Rogan et on ainsi échappé à l'emprise du mort-vivant... temporairement (oui, je réfléchi pour trouver une idée pour qu'il reviennent les hanter encore ! ). Ils ont donc des objectifs qui peuvent autant les mener à Yndaros mais aussi à Fort Chardon, grâce à des motivations qui leur sont propres (se venger mais aussi aider Bartolom pour se rendre à Fort Chardon et rencontrer Maître Vernam). Ainsi, l'un de leurs ennemis intime s'est rendu à Yndaros se mettre à l'abri de l'Eglise de Prios tandis qu'un deuxième a détalé à Fort Chardon pour dépenser l'or volé pour ouvrir une concession de chasseur de trésor, ce qui laisse pas mal d'options de jeu.

Je ne vous cache pas que cette deuxième option m'arrangerait bien car j'aimerais entamer le second scénario "La Marque de la Bête", mais je n'ai pas trop d'inquiétudes à ce sujet, J'ai mis suffisamment de jalons pour qu'ils reviennent dans "les rails" naturellement, plus ou moins rapidement selon leur calendrier et sans pour autant leur forcer la main de répondre à l'appel de Maître Vernam (ce qui est le cadet de leurs soucis pour le moment). Je les laisse donc assez libres de leurs choix et décisions, dans une espèce de "semi- bac à sable" mais j'aimerais tout de même qu'ils participent à terme à la campagne "Le Trône d’Épines" et avec les (mes) joueurs on ne sait jamais à l'avance comment ça va bifurquer et se terminer.

Re: Retours sur le scénario du LdB La Terre Promise

#57
J'aurais une question "ambiance" à poser au sujet de la suite de ces événements. Le personnage d'un de mes joueurs est passé à 2pts de Corruption Permanente en jeu (avec un seuil seulement de 4 !) . Je voulais savoir comment cela se passerait-il pour lui, s'il passait entre les mains de la Légation de la Reine à Col-de-Prios ? Le laisse t-il passer (sans parler des autres contraintes) ? Oui, leur travail est de conduire des interrogatoires et des examens de santé minutieux avant de laisser passer qui que ce soit...

Re: Retours sur le scénario du LdB La Terre Promise

#59
Non pas stigmates permanentes visibles. Je pensais qu'ils étaient soumis aussi à un "contrôle" avec Vision de l'Ombre car à Col-de-Prios il y a une Medicus de l'Ordo Magica (aidée de disciples) qui s'occupe de l'aspect "médical" des réfugiés (dixit le scénario "Hurlement des Dieux Maudits" où est décrit Col-de-Prios).
Mais tu as sans doute raison, merci pour ta réponse. :)

Re: Retours sur le scénario du LdB La Terre Promise

#60
Je ne vois pas des mages user de vision de l'ombre sur des hordes de réfugiés. Déjà il faut vision de l'ombre à un certain niveau pour déceler une corruption qui n'est pas dominante dans l'ombre d'une personne. Ensuite il me semble que celui qui utilise la vision de l'ombre s'expose lui même à la corruption.
Après je vois bien un examen médical très méticuleux par des mages habitués à sur-interpréter tous les stigmates : tu as un grain de beauté ou une verrue un peu bizarre > quarantaine, tu reste au camp et repasse dans 40 jours ; une maladie de peau > quarantaine, le teint jaunâtre , les yeux un peu vitreux > quarantaine ! Et effectivement s'il y a un doute manifeste, là on pourrait imaginer un examen approfondi assorti d'un contrôle avec Vision de l'Ombre. Mais je vois plus ça réservé aux cas particuliers qui éveillent vraiment l'attention.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité

cron